Vous reprendrez bien un peu de participation ?

26 05 2008

Pour retrouver la confiance du public dans ses médias, une nouvelle forme de journalisme s’élabore, en partenariat avec les lecteurs. Mais attention, il ne s’agit pas de revenir à la mode du « tous journalistes », qui a débouché sur des impasses. Intégrer le lecteur dans la production journalistique tout en maintenant une information de qualité, tel était le sujet polémique du débat  » Journalisme de participation, la solution ? « , organisé ce vendredi 23 mai.

La collaboration entre les journalistes professionnels et les internautes a de beaux jours devant elle. La thèse de cinq journalistes, qui demandent au public de fournir des contenus à leurs médias, inquiète l’assistance, composée en majorité de journalistes.  » Il faut s’adapter aux nouveaux modes de consommation et ne pas se replier dans le conservatisme « , plaide Benoît Raphaël, rédacteur en chef du Post.fr.Les attaques fusent sur la qualité du journalisme de participation. « Il ne s’agit pas d’information sérieuse mais d’un mélange douteux d’information et de commentaire  ». «  L’opinion d’un lecteur sur un sujet qu’il ne maîtrise pas n’a aucune valeur ». Philippe Duley, rédacteur en chef d’Aujourd’hui en France et du Parisien fait front. Ce journaliste défend  » la voix express « , une sorte de micro-trottoir présente sur un quart de page dans les colonnes de ses journaux.

 http://www.ipjmag.fr/ipjpodcast/audio/podcast-ipj-2006–2008-05-23-43781.MP3

Autre accusation : les médias qui impliquent leurs lecteurs dans la fabrication de l’information confondent souvent info et intox.  » Le journalisme participatif exige la même rigueur que le journalisme traditionnel », soutient Aurélien Viers, rédacteur en chef de Citizenside, un site internet qui achète des photos à ses contributeurs. Et nul besoin de gros effectifs pour contrôler les contenus. http://www.ipjmag.fr/ipjpodcast/audio/podcast-ipj-2006–2008-05-23-44422.MP3

Dans un contexte économique morose pour la presse écrite, les journalistes craignent que les amateurs ne prennent leur place. Une inquiétude infondée, à en croire Mohamed Hamidi, responsable du Bondy blog. «  Mon site va recruter un quatrième collaborateur. Preuve que l’avenir des journalistes passe par le journalisme de participation !  », sourit-il. Un essor, qui oblige les professionnels à évoluer, explique Benoît Raphaël.

http://www.ipjmag.fr/ipjpodcast/audio/podcast-ipj-2006–2008-05-23-44589.MP3

Catherine Duthu


Actions

Information



Leave a comment

You can use these tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture.
Anti-Spam Image